Sidebar

18
Sam, Nov

Comptes rendus de matchs

Match Racing - CFP 1 Dames le dimanche 26 septembre

Ce dimanche à la Boulie, pour le premier match de la saison, l’équipe 1 Dames du CFP n’était pas très catholique… Démonstration en 7 vices :

Luxure : nom féminin. Recherche du plaisir à tout prix.

Elles sont venues, elles sont toutes là. Malgré des éléments déchaînés et la course Paris-Versailles en travers de leur chemin, tous les moyens furent bons pour rejoindre Versailles et le terrain du Racing : le train, la voiture, les pieds, le métro, la trottinette, le cheval et la planche à voile.

Avarice : nom féminin. Désir d’entasser les richesses.

Début du match à 13h sous de bons hospices, les filles du CFP sont là et commencent à thésauriser : un but.. 2 buts… 3 buts… La foule exulte, les attaquantes trouent les filets, les joueuses hurlent et les sourires illuminent les visages. La défense joue haut et construit parfaitement, les milieux se démarquent, récupèrent toutes les balles et servent des caviars aux avants qui ne se font pas prier pour scorer.

Paresse. Nom féminin. Envie passagère d’oisiveté.

Aie, aie, aie… la fin de la première mi-temps fait redescendre les joueuses de leur petit nuage, les filles du Racing n’avaient pas dit leur dernier mot et fidèles à leur réputation marquent un but chaque fois qu’elles parviennent à mettre le pied dans le cercle.

Colère : Nom féminin. Mécontentement violent.

C’est sur le score de 3-3 que prend fin la première mi-temps. Alors là non ! alors là c’est pas possible, On se reprend les filles…

Envie : nom féminin. Besoin que l’on a le désir de satisfaire.

Les revoilà, elles ont la rage, elles ont faim, elles se battent. Mais, elles ne sont pas les seules : œil pour œil, dent pour dent : la loi du Tallion se déploie sur le stade de la Boulie et les gradins frémissent. Si les filles du CFP prennent l’avantage avec un nouveau but, les filles du Racing ne se font pas attendre pour remonter au score. Hargneuses les filles du CFP ? Elles replantent un nouveau but. Que font donc les filles du Racing ? Alors alors alors ? Bin elles marquent aussi pardi ! Attendez, attendez, Que me dit-on dans l’oreillette ? Le but est refusé !! Une faute devant la ligne de but empêche les filles du Racing d’égaliser. Chattes échaudées craignant l’eau, le Racing ne reprendra pas les filles du CFP au jeu du chat et de la souris : elles remarquent et se démarquent : 6-4.

Gourmandise. Nom féminin. Fait d’être gourmand.

Elles en veulent encore, elles y remettent la petite sœur, en prennent un dernier pour la route et terminent le match sur le score de 7-4.

Orgueil : nom masculin singulier. Sentiment de fierté justifiée.

Pas la peine de développer, si ?

 

L’équipe de ce dimanche :

Gardienne : Yolande

Arrières : Judith, Alex, Justine

Milieux : Lu (1 but), Lucile, Hannah, Robyn, Karen

Attquantes : Lelica (1 but), Victoria, Aimée (3 buts), Sarah (2 buts)

 

Sur la touche : Florent, Marine, Katarina et Paca

Dans les gradins : une foule en délire. Merci à Dadou, Hils, Emilie, Eric, Nicky, Pierre, François, Oria, le copain de Lelica et les Schmidt juniors

Merci à tous

Hey là, on s’en va pas trop vite. Vous croyez que j’allais oublier ? vous pensiez vous en sortir si facilement ? Oui Florent, oui Dadou, oui Lucile c’est bien à vous que je parle ! Ces trois-là messieurs et mesdames, ces trois-là repartent avec un carton vert, chacun !

Compte rendu rédigé par Pascaline

1er match le samedi 29 mai à 17h à Montrouge

Temps frais et légèrement pluvieux.  999 spectateurs en foliiiiiiiie !

 100_1495

Les filles du CF Paris arrivent sur le terrain avec une grande envie. Les 15 premières minutes sont parisiennes, et se déroulent exclusivement dans la partie de terrain rouennaise. Le premier but arrive très rapidement, sur une belle action collective. Les charlie’s angels mettent la pression et ne lâchent rien. Mais les joueuses du RUC, sur leur première action offensive, concrétisent et reviennent au score!

Les filles de la capitale continuent cependant à dominer, et obtiennent de nombreuses occasions. Une nouvelle action collective termine au fond des filets, redonnant l’avantage au CFP.

A la reprise, les parisiennes, qui continuent à faire tout le jeu, et à beaucoup courir, jouent de malchance en mettant la balle sur un poteau rouennais.

Les joueuses de Rouen continuent, de leur côté, à avoir de la chance et concrétisent leur peu d’actions offensives.

Le score à la fin du match, de 2-3 pour Rouen, ne reflète pas vraiment la domination parisienne de cette partie.

Après une bonne soirée toutes ensemble avec les nombreux supporters, les filles du CFP décident de modifier légèrement leur tactique, et sont remontées comme des coucous suisses pour tout déchirer à domicile le lendemain.

 2ème match le dimanche 30 mai à 11h à la Muette

Temps encore plus frais mais moins pluvieux. 999,9 supporters déchainés et EN FOLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE! (on les a fait rêver et ils nous ont fait pousser des ailes)

 100_1802

Les charlie’s angels arrivent au stade, très motivées…. Les rouennaises, de leur côté, arrivent avec la banane…. L’objectif des parisiennes : Confirmer notre place en Nationale 1…. Et pour cela, une victoire avec 2 buts d’écart est nécessaire.

Dès l’entame de la partie, le CFP prend l’avantage et impose son jeu. Le premier but, toujours collectif, ne tarde pas. Et un deuxième arrive dans la foulée ! Les rouennaises n’y sont pluuuuus ! Le jeu est posé, collectif, ça tourne bien. Les parisiennes prennent beaucoup de plaisir sur le terrain, personne ne lâche rien. Que du bonheur !

Grâce aux nombreux petits corners travaillés à l’entrainement, les joueuses de la capitale sont organisées, et marquent un 3e but sur une balle mal dégagée de la gardienne du RUC, qui remet sur une des parisiennes, qui tire. La balle est reprise de volée directement dans la lucarne.

Un grand soulagement se fait sentir par les joueuses, mais aussi le coach et les supporters.

Un dernier but sera inscrit par Rouen, après un certain cafouillage dans la zone.

La fin du match se termine sur le score de 3 buts à 1.

C’est fini ! Le CFP assure son maintien en Nationale 1 pour la saison prochaine ! Le bilan de la saison est positif. Il reste des choses à travailler bien sur, mais la progression s’est bien fait sentir tout au long de la saison. Vivement la reprise !

Un grand merci aux supporters, qui nous ont vraiment permis de tout donner avec leurs encouragements ininterrompus. Sans vous, on n’en serait pas là !

L’équipe de ces play down : Yolande – Karen, Susie, Judy, Kat – Justine, Alex, Marine, Hannah, Pascaline, Robyn, Elaine, Luciana – Aimee et Oria

Le coach : Florent

Les supporters : Djé, Dadou, Pierre P, Fabien, David, Pierre D, Marco, Hils, François, Polo, Antoine, José, Sacrova, Valentin, Pauline, Guilhem, Alois, Pat, Alexis, Vincent, Helen, Sheila (et tous ceux qui nous suivent à distance….désolées si on en oublie…)

Afin d’éviter une douche froide, synonyme de relégation en N3 pour le perdant, les deux équipes se sont livrées ce dimanche une partie décisive sur le terrain de St Germain devant une cinquantaine de spectateurs.

equipe hommes

Après une entame de match à l’avantage d’une équipe de St Germain, bien en place sous la baguette de leur coach de l’équipe d’Elite et dangereuse dès la première action de jeu, les débats se sont équilibrés. Et c’est sur un contre mené d’une main de maître par Charles et après une phase de jeu parfaitement exécutée d’un point de vue collectif que Fabien, bien décalé par Pierre-Aubert, n’a eu qu’à pousser la balle dans le but vide.

Malheureusement l’avantage n’est que de courte durée puisque St Germain égalise dans les minutes qui suivent.

Le milieu de 1ère mi-temps voit les deux équipes se neutraliser, tout peut basculer d’un côté comme de l’autre. Un PC, phase de jeu ô combien travaillée à l’entraînement, que notre artificier de service Heye transforme parfaitement, nous permet de repasser devant au tableau d’affichage.

2-1 à la mi-temps et ce malgré 1 deuxième PC que nous n’avons même pas pu jouer. L’intox de St Germain a fonctionné auprès de l’arbitrage.

A la reprise, St Germain passe la vitesse supérieure et campe la quasi-totalité du deuxième acte dans notre moitié de terrain. C’est grâce à une défense acharnée, dirigée par un Pascal majuscule dans son nouveau rôle de pilote des lignes arrières et par un Guilhem qui sort les arrêts décisifs au bon moment que nous tenons bon. A l’entame des 10 dernières minutes, St Germain accélère les transmissions de balle et le CFP puise dans ses ressources pour procéder en contre. Il s’en faut de peu pour que Marco en angle ou Pierre ne scorent.

Les dernières minutes sont insoutenables, surtout pour nos 3 supportrices (plus Noé, le petit de Tim, qui, n’ayant pas conscience que son père était en train de se débattre face aux milieux de terrain de St Germain, préféra se lancer dans une bonne sieste au lieu de nous encourager !).

Ouf ! le coup de sifflet final vient nous libérer et nous confirme que le maintien est assuré.

Les joueurs de St Germain sont à terre et nous, aux anges !

La saison se termine donc sur une note positive avec notamment 3 victoires pour une seule défaite sur les 4 derniers matches. L’esprit d’équipe affiché et l’envie de tout donner sans rien lâcher nous ont permis de nous maintenir.

Vive la saison prochaine !

 

L’équipe de ce dimanche :
Goal : Guilhem
Arrières : Flo, Pascal, Americano, Lio
Milieu : Fabien, Heye, Pierre ¨P, David, Dadou, Tim
Devant : Stuart, Marco, Charles
Les absents : Manu, Dan, Pierre M, Alois, Polo, Boujo

Un grand merci à Charles pour avoir repris les séances d’entraînement et avoir su remotiver les troupes à venir le mercredi soir.

Grace à leur victoire 7-0 pour leur derby face au LLPE, l'équipe 3 Homme termine vice-championne de son championnat.

equ3

BRAVO... merci aux 7 filles motivées de la 2 et à Luciana et Judy pour nous avoir accompagné. Deux matchs joués ce matin - premier match nul 2-2, avec une adaptation au terrain et à notre équipe qui a pris un petit bout de temps, mais assez pour revenir sur les 2 buts marqués. Deuxième match (matchretour), un très beau 3-0 pour nous, avec de jolis buts collectifs, une bonne distribution de balle et bon placement aussi.

En gros, nous nous sommes fait plaisir ce matin, nous avons bien joué et il manquait juste Marco pour qu'il voit le progrès que nous avons fait depuis notre dernier match, - tu aurais été fier!!

Continuez les filles, nous avons d'autres matchs à jouer, d'autres entraînements mais nous progressons comme il faut. Gardez la bonne humeur aussi et les théories inédites à partager ensemble (à bon entendeur!!))

Charlotte

Plus d'articles...